Utilisateur   Mot de passe 
S'enregistrer
Vous êtes ici: Portes et fenêtres
For renovations videos, how to renovations videos, do it yourself home improvement videos, DIY renovations videos : SoYoureRenovating (English) SoYoureRenovating (English) Pour visualiser des vidéos de rénovation, des vidéos de rénovation de maison: Rénovations maison (Français) Vidéos de rénovations (Français) All our renovations videos, how to renovations videos, do it yourself home improvement videos, DIY renovations videos : Renovations Insulation, caulking and ventilation of you home Renovations videos Renovations Decorating Renovations videos Renovations Landscaping Renovations videos Renovations Kitchen Renovations videos Renovations Basement Renovations videos Renovations Bathroom Renovations videos Renovations Doors/Windows Renovations videos Renovations Roofing Renovations videos Renovations Flooring Renovations videos Renovations Annexe Renovations videos Do It Yourself renovations DIY Insulation, caulking and ventilation of you home Do It Yourself renovations DIY Decorating Do It Yourself renovations DIY Landscaping Do It Yourself renovations DIY Kitchen Do It Yourself renovations DIY Basement Do It Yourself renovations DIY Bathroom Do It Yourself renovations DIY Doors/Windows Do It Yourself renovations DIY Roofing Do It Yourself renovations DIY Flooring Do It Yourself renovations DIY Annexe How to renovations videos Insulation, caulking and ventilation of you home How to renovations videos Decorating How to renovations videos Landscaping How to renovations videos Kitchen How to renovations videos Basement How to renovations videos Bathroom How to renovations videos Doors/Windows How to renovations videos Roofing How to renovations videos Flooring How to renovations videos Annexe Do It Yourself Home Improvement Videos Insulation, caulking and ventilation of you home Do It Yourself Home Improvement Videos Decorating Do It Yourself Home Improvement Videos Landscaping Do It Yourself Home Improvement Videos Kitchen Do It Yourself Home Improvement Videos Basement Do It Yourself Home Improvement Videos Bathroom Do It Yourself Home Improvement Videos Doors/Windows Do It Yourself Home Improvement Videos Roofing Do It Yourself Home Improvement Videos Flooring Do It Yourself Home Improvement Videos Annexe Tous nos vidéos de rénovations de la maison et de rénovations maison : Rénovation Isolation, Rénovation étanchéité et Rénovation ventilation de la maison Rénovation Decoration Rénovations Decoration Rénovation Paysagement Rénovations Paysagement Rénovation Cuisine Rénovations Cuisine Rénovation Sous-sol Rénovations Sous-sol Rénovation Salle de bain Rénovations Salle de bain Rénovation Portes et fenêtres Rénovations Portes et fenêtres Rénovation Toiture Rénovations Toiture Rénovation Planchers Rénovations Planchers Rénovation Annexe Rénovations Annexe

Portes et fenêtres

This Flash Video Player requires the Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

QR DVD # 7: Portes et fenêtres
QR DVD # 7 disponible pour téléchargement
Prix: 9.99 $
Durée de la version complète: 54:00 min
QR DVD # 7: Portes et fenêtres
QR DVD # 7 disponible pour téléchargement
54:00 min
672 MB
Acheter ce DVD :
Extraits videos disponibles
Téléchargez ces clips sur votre appareil portable (Ipod, Iphone, etc) afin de pouvoir vous y référer pendant vos travaux ou lors de vos achats d'outils et de matériaux.

QUI RENOVE #7 LA TOITURE

Ce vidéo a été produit grâce à la participation de CASMA, L’association des fabricants canadiens de bardeaux d’asphalte et de Delta, outillage professionnel depuis 1906.

La qualité d’un toit se reconnait non seulement aux matériaux utilisés, mais également aux soins que l’on a pris pour les poser. En effet, la plupart des problèmes reliés à la toiture sont causés par une mauvaise installation. Il est possible de croire que l’installation de bardeaux d’asphalte est relativement simple. Pourtant, toutes les composantes d’une toiture et leurs réactions à notre climat sévère sont assez complexes et peuvent entrainer des dommages très importants à votre maison. La toiture est le premier élément de votre maison et est très important. Nous verrons dans ce vidéo les principes de base qui assurent une bonne ventilation de l’entre-toit, absoluement essentielle à la bonne condition de la toiture. Ensuite, nous verrons en détail la réfection complète de la toiture comprenant entre autres, la réfection du support de couverture, l’application des membranes de protection en passant par l’ajout d’un puits de lumière. Bien entendu, la pose des bardeaux d’asphalte sera vue et expliquée en détails étape par étape. La pose de nouveaux évents de toit et la finition générale de la toiture sont présentées afin de vous permette d’avoir une vue d’ensemble complète et précise des travaux de réfection de la toiture.

Finalement, nous verrons l’installation des solins des soffites et des gouttières, d’autres éléments très importants qui influencent grandement la durée de vie de votre toiture. Toutes ces composantes du toit lorsque assemblées comme il se doit, formeront un système complet qui protègera votre maison de la pluie de la neige, de la glace et de la chaleur pour plusieurs années à venir. Artaud Communications présente Qui Rénove! La Toiture, Ventilation, Bardeaux d’Asphaltes, Puits de lumière et Gouttières. Si vous faites les travaux de réfection vous-même, des mesures de sécurité s’imposent.

Prenez la peine de louer des échafaudages ou une très bonne échelle pour accèder à la toiture. Ne jamais toucher aux fils éléctriques. Evitez tout contact avec ces derniers spécialement avec un objet de métal comme une échelle ou une antenne de télévision que vous devez enlever.

Il est primordial de bien s’attacher avant de commencer les travaux. Utilisez une ceinture de sécurité munie d’un mousqueton et attachée à une corde de nylon ou de polypropylène de 8à 10 mm de diamètre. Attachez l’autre bout de la corde à un arbre ou à un endroit fixe, stable et très solide, de l’autre côté du toit. Un harnais professionnel comme celui-ci demeure toutefois l’idéal.

Si vous travaillez avec une échelle, assurez-vous qu’elle dépasse le bas de la couverture d’au moins un mètre. Attachez le bas et le haut de l’échelle. Finalement, ne travaillez jamais sur un toit mouillé. Assurez-vous que personne ne se trouve en bas là où vous poursuivez les travaux et où des objets pourraient tombés. De préférence, travaillez toujours en compagnie d’une autre personne.

Il est possible de poser votre nouveau toit par-dessus les bardeaux de l’ancienne couverture. Non seulement la couche du dessous constituera un toit secondaire pour les nouveaux bardeaux, mais vous n’aurez pas à enlever les vieux bardeaux et à vous en débarrasser, avec les frais que ces opérations entraînent. Il est probable que, la prochaine fois que votre toit devra être remplacé, des techniques existeront pour réutiliser ces bardeaux plutôt que de les jeter.

Advenant qu’il soit possible de poser une deuxième couche de bardeaux par dessus la première, clouez tous les bardeaux qui sont ondulés ou relevés. Arrachez ou enfoncez tous les clous qui dépassent. Il faut absolument avoir une surface lisse et plane sans quoi, les déformations seront visibles au travers de la nouvelle couverture. Plusieurs conditions doivent-être remplies:

Tout d’abord, le support de la couverture doit être exempt de problème de retention d’humidité, de pourriture, ou autre comme de grands écarts entre les planches de support. Dans le cas contraire, il faudra retirer l’ancienne couverture afin de procéder aux réparations. Il est possible que le support de couverture ne soit pas assez solide pour supporter le poids d’une couche supplémentaire de bardeau. Vérifiez si la charpente du toit manifeste des signes de fléchissement au niveau du faîte ou des fermes.

ARRACHER LES BARDEAUX Afin de rénover le support de couverture, vous devez arracher les anciens bardeaux. Pour enlever l’ancienne couverture de bardeaux, utilisez une pelle plate comme celle-ci. Commencez aux bord du toit, par les arrêtes. Enfoncez la pelle sous les bardeaux et faites sauter les clous. Procédez ainsi jusqu’au faîte. Ensuite retirez une bande d’un mètre, le long des avant-toits ce qui vous permettra ensuite d’arracher les bardeaux du bas vers le haut. Arracher les bardeaux occasione des risques de chute importants. En effet, les vieux bardeaux lorsque arracher perdent de leur granules. Celles-ci avec les autres débris rendent la circulation sur le toit dangeureuse. Il est donc très important à cette étape d’observer toutes les règles de sécurité

Vous enleverez ensuite la couche de papier feutre ainsi que tous les clous à bardeaux restés ancrés dans le support de couverture. Celui-ci doit être parfaitement propre et en bonne condition. Profitez de cette étape pour effectuer une inspection rigoureuse de la condition du support de couverture. Vous devez remplacez toutes les parties du support qui sont pourries ou endommagées. Le support doit être fait d’une couche de contre-plaqué de qualité extérieur d’au moins 5/8 de pouce d’épaisseur. Vous devez utiliser un contre-plaqué qualité extérieur d’au moins 3/8 pouces d’épaisseur lorsque vous recouvrez un support de couverture en planches. Dans le cas présent, comme le support de couverture est fait de planches, il est essentiel de poser une couche de contre-plaqué qualité extérieur d’au moins 9mm (3/8 pouces) d’épaisseur sur les planches.

En effet, les planches avec le temps finissent par se contracter et ne sont plus bouvetées les unes dans les autres. L’écart qui se créer entre les planches devient également problématique. Installez les feuilles de contre-palqué sur les planches. Tirez des lignes avec un cordeau pour identifier l’emplacement des fermes de la toiture. Clouez ainsi les feuilles de contre- palqué directement sur les fermes. Si vous ne procédez pas immédiatement à la pose des bardeaux, protégez le support de couverture des intempéries en posant une couche de papier feutre asphalté.

VENTILATION Profitez de la réfection de la couverture pour corriger tout problème d’aération du toit. La ventilation du toit est primordiale. La garantie des bardeaux en dépend. En hiver, la circulation d’air permettra d’éviter l’accumulation d’air chargé d’humidité sous le support de la couverture, ce qui pourrait entraîner la formation de condensation et par la suite la pourriture des matériaux de la charpente. Aussi , en été, la ventilation du toit permettra d’éviter la surchauffe des bardeaux, le pustulage, la déformation, et le relèvement des pattes. La durée de vie des bardeaux en sera ainsi prolongée. Les exigences minimales consistent en percées non obstruées représentant 1/300 de la surface de plafond isolée pour les toits traditionnels et 1/150 pour les toits en pente douce (1/6 à 1/3) ainsi que les toits au-dessus de plafonds cathédrales. Les trous d’aération doivent être répartis ainsi: 55% en aval du toit, (dans les soffites) pour l’entrée d’air, et 45% au faîte pour la sortie de l’air. Notez qu’un toit ne sera jamais trop ventilé. Cependant, il ne faut pas se contenter de percer des trous partout.

L’air chaud et humide dans le comble est parresseux et ne se déplace que vers le haut. Si un espace dans l’entretoit est moins bien ventilé et que l’air chaud et humide s’y emprisonne, cela est suffisant pour susciter des problèmes. C’est pourquoi il est essentiel de créer un courant d’air frais allant des soffites et qui remonte vers la sortie dans la partie supérieure du toit. De cette façon, tout l’air chaud et chargé d’humidité se trouvant dans le comble est naturellement évacué vers le haut un peu comme un effet de cheminée.

Içi, c’est au faîte que la toiture à commencer a pourrir, simplement parce que l’air chaud et humide est resté emprisonné à l’endroit le plus haut naturellement.

Pour remédier à la situation, on peut utiliser des aérateurs de toit, d’avant-toit, de pignon, ou une combinaison de ces appareils, répartis uniformément sur chacun des versants. Ainsi, hiver comme été, ces ventilateurs permettront d’évacuer l’air chaud à l’extérieur

La surface nette d’aération non obstruée doit être calculée compte tenu des obstacles à la circulation de l’air, comme les moustiquaires, les grillages etc. Il est très important d’avoir un espace d’au moins 8 cm entre l’isolant des combles et le support de couverture pour que l’air passe librement. Il est fortement recommandé d’installer des déflecteurs en carton ou en isolant rigide entre les fermes aux avant-toits pour assurer le passage de l’air frais.

PROTECTION D’AVANT TOIT Une fois la ventilation terminée, posez un larmier en acier galvanisé le long des avant- toits, directement au support de couverture. Clouez le larmier à tous les 20, cm. Le larmier comme son nom l’indique servira à laisser l’eau de la toiture s’égoutter dans les gouttières. Son rôle est très important. Comme nous le verrons plus tard, un larmier mal installé lors de la pose des gouttières, peut faire pourrir la corniche.

Maintenant, il faut protéger les avant-toits. Notre climat oblige la pose de membrane auto-collante afin de protéger les toits contre les digues de glace, la pluie poussée par le vent et autres menaces.

Les digues de glace sont formées par la neige qui fond et regèle continuellement sous l’action de la chaleur qui s’échappe de la maison, ou encore par la névasse qui remonte des gouttières. L’eau coule sous la neige et gèle au contact du soffite non chauffé, créant la digue de glace. Losque cela se produit, l’eau peut être forcée sous les bardeaux et dans le comble, causant des dommages aux plafonds, aux murs, à l’isolant, aux gouttières, à l’avant-toit et finalement aux pièces intérieures de la maison.

La membrane auto-collante constitue une bonne protection contre les digues de glace. Il faudra en plus comme nous le verrons plus tard dans ce vidéo s’assurer que le bord extérieur des gouttières soit plus bas que le prolongement de la pente du toit, afin que la neige et la glace puissent glisser facilement en bas. Il faudra également s’assurer que les gouttières sont adéquatement protégées contre l’accumulation de détritus Posez la membrane horizontalement sur l’avant-toit et en remontant sur le toit jusqu’à au moins 30 cm au delà de la face intérieure du mur de la maison. Là où le climat est rigoureux, on recommande de prolonger la protection de l’avant-toit jusqu’à un mètre au delà du mur intérieur. Faites chevaucher les raccords sur au moins 15cm. S’il faut plus d’une largeur, faire chevaucher le deuxième rang au moins 7,5cm par dessus le premier. Posez une membrane sur les bords de la toiture ainsi que dans les noues, les arêtes et les faîtes. Collez d’abord une bande de 10 cm puis déroulez la membrane en enroullant la pellicule protectrice avec un manchon de carton ou un manche à balai. Utilisez un petit rouleau afin de bien faire adhérer la membrane au support de couverture. Ces membranes conviennent aussi à la protection d’endroits vulnérables comme les puits de lumière, les évents, les colonnes de plomberie et les cheminées.

PUITS DE LUMIERE.

L’ajout d’un puits de lumière dans votre maison apportera une quantité étonnante de

lumière naturelle. De plus, si vous installez plusieurs puits côte à côte, ils deviendront un

élément architectural central de la pièce et même de votre maison.

Un puits de lumière peut être installé dans n’importe quel pièce de la maison. Il sera

particulièrement apprécié dans la cuisine où la lumière est de mise ou, dans la salle de

bain. Un autre endroit privilégié est au-dessus d’un escalier car la lumière est projetée sur

deux étages.

INSTALLATION

Pour l’ajout d’un puits de lumière, déterminez d’abord le centre du puits sur le plafond et

plantez un clou. Dans l’entretoit, repérez le clou en question. A l’aide d’un fil à plomb, reportez le centre du puits sur le toit. Plantez un clou à cet endroit. Maintenant,

tracez les contours du puits de lumière et plantez un clou à chaque coin à travers la

toiture.

Il est préférable de déplacer l’emplacement du puits de lumière si celui-ci ne correspond

pas aux fermes du toit et aux solives du plafond plutot que d’être obligé d’effectuer

d’importants travaux de charpente.

Advenant que vous devez absoluement couper des solives pour installer le puits de

lumière, il faudra les doubler puis les supporter avec une double solive perpendiculaire.

Ne coupez jamais plus de deux solives sans demander l’avis d’un ingénieur.

Une fois que vous avez determiné l’emplacement final du puits de lumière sur le toit,

reportez celui-ci sur le plafond à l’aide d’un niveau. Tracez une ouverture plus grande

dans le plafond afin d’évaser le tunnel et de laisser pénétrer d’avantage de lumière dans la

pièce. Notez qu’un tunnel évasé réduit les risques de condensation.

Plantez un clou à travers le plafond dans chacun des coins de l’ouverture projetée.

De retour dans la pièce, joignez les quatre coins de l’ouverture avec un cordeau.

Avant de découper le plafond, nous vous suggérons de suspendre une péllicule de

polyéthylène autour de l’ouverture afin de limiter les dégats occasionnés par la poussière

et la chute de l’isolants en vrac.

Une fois le placoplatre retiré, vous pouvez couper les solives. Coupez celles-ci 7,5cm à

l’intérieur de l’ouverture pour laisser suffisament de place pour l’installation d’un cadre.

Cela vous permettra d’installer deux linteaux de façon perpendiculaire aux solives du

plafond et deux linteaux parrallèles pour former un double cadre.

Sur le toit, tracez les lignes entre les clous puis découpez l’ouverture. Si vous ne procédez

pas à la refection de la toiture, découpez d’abord les bardeaux en ajustant la profondeur

de la lame. Il est préférable de découper les bardeaux environ 10cm à l’extérieur des

lignes tracées pour prévoir l’installation ultérieure des solins.

Découpez maintenant les fermes du toit qui traversent l’ouverture 7,5cm à l’intérieur du

support de couverture. Cela vous permettra d’installer deux linteaux de façon

perpendiculaire aux fermes de toit en bas de l’ouverture puis deux linteaux en haut.

Doublez les fermes de toit de chaque côté du puits de lumière

Coupez à angle et fixez un montant de 2/4 reliant chacun des coins des cadres.

A l’intérieur du puits, installez des parois de contre-plaqué de ½ po d’épaisseur sur

lequelles seront fixés les panneaux d’isolant rigide et de placo-plâtre.

Nous avons choisi un puits de lumière ouvrant de modèle VS de Velux. Ce type de puits

assure une bonne ventilation et favorise le maintient d’un taux d’humidité adéquat parce

qu’il permet d’évacuer l’air chaud et humide. Il s’agit sans contredit d’un avantage

important pour les cuisines, les salles de bain, les salles de lavage et les piscines

intérieures.

Lorsqu’ils sont installés hors de porté, les puits de lumière ouvrants peuvent aisément être

ouverts ou fermés à l’aide d’une tige de réglage ou d’une commande éléctrique Velux.

Les puits de lumière ouvrants de Velux offrent un choix de vitrage isolant: verre trempé

clair, verre à faible émissivité injecté d’argon et laminé ConfortPlus pour un rendement

énergétique et une étanchéité maximum dans tous les climats.

Utilisez des bandes de membrane de protection pour assurer l’étanchéité du puits de

lumière.

Enlevez sur une surface de 10 cm la feuille de protection. Collez la première bande en

place à la base du puit de lumièr. Ensuite, appliquez les bande de membrane sur chacun

des côtés.

SOUS-COUCHE: Posez ensuite une sous-couche de feutre saturé d’asphalte. Même lorsqu’elle est facultative, nous conseillons fortement la pose d’une sous-couche comme protection supplémentaire contre la pluie poussée par le vent. Le feutre saturé d’asphalte protègera les bardeaux de la résine libérée par le bois du support de couverture. Clouez temporairement un morceau de contre-plaqué sur la membrane de protection afin de pouvoir circuler en toute sécurité. La sous-couche doit couvrir tout le support de couverture. Le premier rang de la sous- couche doit chevaucher sur au moins 10 cm la membrane d’étanchéité auto adhésive. Notez que le feutre saturé d’asphalte doit être utilisé sous les bardeaux d’asphalte dont l’armature est en fibre de verre, puisque c’est un impératif pour obtenir une résistance au feu de classe A. Clouez la sous-couche suffisamment pour maintenir les lès en place jusqu’à la pose des bardeaux. Les rangs successifs de sous-couche doivent se chevauchés sur 5cm. Faire chevaucher les raccords d’extremité sur 10 cm et sur 15cm de part et d’autre des arrêtes et des faîtes ainsi que dans les noues. Vous poserez ensuite les larmiers par dessus la sous couche aux rives du toit.

Vous êtes maintenant prês pour la pose des bardeaux. Le choix des bardeaux dépend d’une part de la pente du toit. Vous pouvez calculer la pente de votre toit avec un guide comme celui-ci. La pente d’un toit est douce lorsqu’elle est de 2 à 4 po par pied. Pour une pente douce, il faudra s’informer sur les matériaux appropriés à utiliser ainsi que sur les techniques de pose adéquates. Les bardeaux d’asphalte sont commercialisés dans un large éventail de formes, de tailles, de poids, de fentes, de coloris et de mécanismes emboîtants. Ils ont tous la même composition de base, illustrée ci-dessous dans la vue en coupe d’un bardeau traditionnel. a) Le feutre est en fibres cellulosiques sélectionnées, de grande qualité, donnant une armature très résistante. Des fibres de bois vierges, du carton ondulé recyclé et des papiers sélectionnés entrent dans sa composition.

b) L’asphalte sert à saturer et à enduire les deux faces du feutre, pour donner au bardeau ses propriétés imperméabilisantes. Les bardeaux plus lourds ont, en général, davantage d’enduit d’asphalte sur la face du dessus.

c)Des granules minéraux en céramique, ignifuges sont soigneusement incrustés dans l’enduit supérieur d’asphalte. Ces granules sont colorés et mélangés pour réaliser les diverses nuances de coloris.

d) Sur les bardeaux autocollants, la bande adhésive procure l’adhérence lorsqu’elle est activée par la chaleur du soleil.

Il existe aussi des bardeaux à base de fibre de verre, mais ils ne constituent qu’une petite partie du marché canadien des bardeaux, et leur mode de pose est différent, en dehors du sujet de cette vidéocassette, qui ne traite que des bardeaux à base de feutre organique.

EMCO matériaux de construction et IKO, les deux plus importants leaders manufacturiers de bardeaux d’asphalte au Canada offrent une gamme étendue de bardeaux de grande qualité qui saura repondre à vos besoins.

Vous pourrez choisir les bardeaux Chateau ultra ombrage, un bardeau original, fiable, d’une construction très solide à double épaisseur garanti 30 ans. Les bardeaux Eclipse avec des couches supperposées et un grain robuste ont le cachet et le relief des bardeaux de cèdre. Leur construction stratifiée leur donne une durabilité et une longévité exceptionnelles. Les bardeaux Mirage sont des bardeaux révolutionnaires, en relief, qui présente un contraste frappant. Les bardeaux Mirage sont accompagnés d’une garantie de 25 ans. Les bardeaux Renaissance XL sont des bardeaux de fibre organique qui procurent un effet dimentionnel et un relief dynamique comme un bardeau laminé mais à un prix plus économique. Les bardeaux Tradition et (replace by a 3 tabs Crown 390 Aristocrate armoud plus 20)Crown 30 offrent quant à eux un rendement et un rapport qualité/prix incomparables dans les modèles à trois pattes.

Les bardeaux Tradition représentent en outre une solution plus avantageuse que les bardeaux de spécialité pour les toits en pente douce, car il sont plus faciles à poser et plus attrayants. Les bardeaux Skyline 25(Prendre le mauvais Crown 30) donnent un effet de texture unique tout en procurant une protection double exceptionnelle. Les bardeaux Roofmaster , rayonnent la chaleur et offrent un style rustique unique. Ils sont mis en valeur par des mélanges de tons de la nature et des bois tels que le Cuivré inspirant cet authentique impression de vie à la campagne. Finalement les bardeaux Royal Victorian sont des bardeaux rafinés et élégants avec des extrémités arrondies qui accentuent l’effet de profondeur. Il est à noter que les bardeaux Rempart BP de Emco ou Aristocrate de IKO peuvent être utilisés sur des toits dont la pente est de 2 à 4 pouces par pied. Le mode de pose est le même que pour les toits de pente normale, à quelques exceptions près: Il faudra augmenter la protection des avant-toits en remontant sur le toit jusqu’à au moins 61cm au-delà de la projection de la face interne du mur de la maison et utiliser une double sous-couche. Encore une fois, vous devez vous renseigner sur les différentes applications spécifiques à suivre en présence d’un toit à pente douce.

Ne laissez pas les bardeaux au soleil ou exposés au froid intense, surtout avant de les plier ou de les couper.

Répartissez les paquets de bardeaux sur toute la couverture. Il peut être dangeureux de les empiler tous à la même place à moins de confectionner une plateforme installée sur le faîte de la toiture.

Commencez par poser le rang de départ qui consiste en un premier rang de bardeaux dont vous aurez couper les pattes. Le rang de départ doit dépasser l’avant toit de 6mm. Juxtaposez les bardeaux sans les tasser. Utilisez des clous galvanisés de calibre 10 à 12, à tête de 9mm pour tous les modèles de bardeaux. Les clous doivent être assez longs pour tout juste traverser le contre-plaqué. Les clous seront plus longs lorsque l’on pose la couche de bardeaux par-dessus l’ancienne couche. Enfoncez les clous juste au-dessus de la bande de colle jusqu’à ce que la tête affleure la surface. Installez ensuite le premier rang de bardeaux par dessus le rang de départ. Les bardeaux BP et IKO ont une bande de colle thermodurcissable activée par la chaleur du soleil. Les bardeaux posés par temps froid ne se colleront pas d’eux-même. Il faudra les coller à la main. Ne pas enlever la bande de cellophane au dos des bardeaux. Son but est d’empêcher les bardeaux de coller entre eux dans les paquets. Elle n’affecte en rien la pose ni l’efficacité du produit.

Avant de poser les rangs subséquents de bardeaux, tracez des lignes horizontales au cordeau le long du toit, qui correspondront à chaque rangée de bardeaux. Vous pouvez installer les bardeaux en vous déplacant d’une extremité à l’autre du toit ou de bas en haut en vous rappellant toutefois de décaler les bardeaux à chaque rang.

Installez les bardeaux jusqu’à la base du puits de lumière puis installer le solin prévu pour cet endroit. Installez les bardeaux d’asphalte de chaque côtés en alternant avec un solin pour chacun des rangs. Collez les bardeaux sur les côtés du puits de lumière.

Appliquez une dernière bande de membrane en haut du puits de lumière par dessus le solin et poursuivez l’installation des bardeaux d’asphalte.

N’oubliez pas de tirez les lignes au cordeau pour vous assurez d’une installation parfaite. Vous pouvez également tirer des lignes de référence verticales comme celles-ci pour faciliter le décalage des bardeaux à chaque rang.

Installez les ventilateurs de toit en les collant comme ceci. Collez également les bardeaux qui recouvrent les côtés des ventilateurs ainsi que toutes les parties des bardeaux qui recouvrent les solins. Taillez les bardeaux en utlisant une lame et en les coupant sur la face verso, non granulée. Confectionnez une petite plateforme de contre-plaqué qui épouse la pente du toit spécialement pour tailler les bardeaux comme ceci. Posez les bardeaux jusqu’au faîte ou au mur de la maison selon le cas. Vous pouvez utiliser une lame crochet comme celle-ci pour tailler les bardeaux d’un seul trait. Utilisez également la lame crochet pour tailler l’excédent de bardeaux aux arrètes de la toiture. Pour la faîtière et les arrêtes, taillez des bardeaux en trois parties égales. Vous pouvez tirez une ligne au cordeau pour vous assurer d’une arrête ou d’un faîte bien aligné.

Pour arracher un clou en abîmant le moins possible le bardeaux, utilisez deux marteaux comme ceci.

Pliez la faîtière en son centre pour avoir des parties égales de pureau granulé de part et d’autres du faîte ou de l’arrête. Partez du bas d’une arrête ou de l’extrémité du faîte opposée aux vents dominants et posez les faîtières en les faisant chevaucher de façon à avoir un pureau d’environ 14cm. Clouez la faîtière avec un clou de chaque côté à 15 cm du bas du pureau et à 2,5cm de chaque flanc. Il ne restera plus qu’a installer les solins métaliques là où cela est nécéssaire.

Pour les vallées, Installez un métal non corrosif expressément conçu pour cette application. Assurez-vous qu’il soit bien adapté à l’angle de la vallée. Remarquez qu’une membrane d’étanchéité auto-adhésive a déja été installée dans la vallée. Celle-ci procurera une protection optimale et éliminera les risques de condensation. Clouez la pièce de métal en place avec quelques clous sur la membrane. Installez les bardeaux sur un premier versant d’abord. Vous pouvez couper en biais le coin supérieur du dernier bardeau de chaque rang comme ceci pour faciliter l’écoulement de l’eau. Complètez l’installation des bardeaux sur le premier versant avant de commencez l’installation des bardeaux sur le second.

Ne clouez pas les bardeaux dans la vallée. Utilisez plutot de la colle pour fixer les bardeaux comme ceci.

Finalement, avant d’entreprendre les travaux de réféction de votre toiture vous aurez pris soin de vérifier les codes de batiments qui s’appliquent dans votre région. Le choix des matériaux ainsi que les techniques d’installation peuvent variés d’un endroit à l’autre. Si vous retenez les services d’un couvreur, choisissez un professionnel experimenté avec de solides références. Il doit avoir un permis en vigueur et une assurance responsabilité d’au moins un million de dollars. Le couvreur devrait effectuer une inspection complète et exhaustive de la toiture sans frais et sans obligation de votre part. Il devrait vous fournir et vous expliquer en detail une garantie écrite couvrant les matériaux et la main d’oeuvre. Finalement, le bon couvreur respectera tous les codes de batiments et les règlements municipaux en plus d’utiliser exclusivement des produits de grande qualité. Pour de plus amples renseignements sur la toiture, consultez le site Internet www.casma.ca

Comme nous l’avons vu plus tot, les gouttières d’une maison jouent un rôle très important et représentent un élément incontournable lors de la réféction d’un toit.

Avant d’installer les gouttières, il faudra installer les soffites si ceux-ci ne sont pas déja installés. Mesurez la profondeur de la corniche. Taillez partiellement la moulure en J de la même longeur et repliez -la pour faire un coin de 90 degrés.

Clouez la moulure en J dans le coin formé par le surplomb et le mur. Utilisez les clous Primair. Mesurez la distance entre la partie inférieure de la moulure en J et la planche de fascia; soustrayez 6mm afin d’avoir un jeu avec la profondeur du surplomb. Coupez ensuite les pièces de soffite.

Les soffites Primair vous procurent une protection accrue et une meilleure aération de votre grenier. Ils sont fiables et robustes. Ils résistent mieux à la déformation et aux chocs que tout autre soffite de métal. Ils ne gauchissent pas, ne s’affaissent pas et n’ont pas tendance à former des dépots de poussière et de saleté comme ceux de plastique. Les soffites Primair sont fabriqués avec du métal de la meilleure qualité recouvert d’aluminium et de zinc appellé acier galvalume. Enduits d’une peinture de silicone polyester modifié, les soffites Primair résistent aux taches, à l’écaillement, à la corrosion et durent beaucoup plus longtemps que ceux de plastique et d’aluminium. Les soffites Primair peuvent être également couper avec une scie ronde dotée d’une lame à métal. Vous pourrez ainsi couper plusieurs longueurs à la fois.

Insérez un premier morceaux de soffite Primair dans la moulure en J. Clouez-le dans la partie inférieure de la planche de fascia. Commencez toujours à une extrémité de la maison. Le premier panneau doit être installé de façon à ce que le bout d’emboîtement- clouage soit prêt à recevoir le panneau suivant.

Insérez le rebord supérieur du fascia soit sous le bord de toit ou dans la moulure du seuil, et clouez le fascia entre les rainures du soffite dans la planche du fascia. N’enfoncez pas les clous trop profondément; lorsque la tête du marteau est en contact avec le matériau, cela suffit. Enfoncez toujours les clous bien droits et égaux afin que le fascia ne gondole pas . Utilisez les clous pré-finis Primair.

Installez à présent un rejeteau ou larmier primeau. L’absence de larmier ou rejeteau peut faire pourrir la corniche de votre maison car l’eau s’écoulera en arrière de la gouttière contre le facia. Le rejeteau doit être de la bonne dimension et avoir l’angle approprié pour épouser parfaitement la pente du toit. Clouez le rejeteau dans le toit sous les bardeaux.

Alternez l’installation de la moulure en J, des soffites, du facia et du rejeteau pour éviter de déplacer votre échelle ou échaffaudage sans arrêt d’un côté à l’autre de la maison.

Pour un coin de 90 degrés, continuez l’installation de la moulure en J et du soffite jusqu’au facia opposé. Recommencez avec une moulure en J de l’autre côté de la même façon que vous avez débuté l’installation.

Vous êtes maintenant prêt à installer les gouttières. Voiçi la première technique d’installaton des gouttières. Il faut d’abord repèrer le point le plus haut de la corniche. Ensuite, vous pouvez tracer une ligne au cordeau qui respecte une pente de 2 pouces pour 40 pieds. Vous pouvez vérifier la pente avec un niveau de ligne comme celui-ci. Calfeutrez l’intérieur de la gouttière afin d’installer un coin de 90 degrés destiné au coin le plus élevé de la corniche.

Il est nécéssaire de calfeutrer également le joint à l’intérieur d’un coin de 90 degrés. Les gouttières empêchent l’eau du toit de couler le long des murs de la maison. Autrement, les matériaux à la longue pourraient se déteriorer et pourrir. Aussi, les gouttières repoussent l’eau de la toiture à l’écart des fondations de la maison prévenant ainsi des infiltrations d’eau au sous-sol et des problèmes reliés au gel. Finalement, les gouttières bien installées sous la ligne de glissement de la toiture permettront à la neige de tomber normalement l’hiver et éviteront l’accumulation de digues de glace sur les avant-toits. Pour toutes ces raisons, il est recommandé d’installer des gouttières de qualité supérieure

Les gouttières de qualité supérieure ho-do de Primeau ne se comparent à nulle autre. L’arrière des gouttières est plus haut que le devant afin d’éviter que l’eau, en débordant ne s’infiltre à l’arrière et ne fasse pourrir la corniche, les chevrons et les soffites. Les gouttières ho-do ont une belle apparence et sont d’une robustesse exceptionnelle. Elles sont assez solides pour que l’on puisse y appuyer une échelle. En effet, les gouttières ho- do sont fabriquées avec du métal de la meilleure qualité recouvert d’aluminium et de zinc appellé acier galvalume. Enduites d’un polyester de silicone modifié, les gouttières ho-do résistent aux taches, à l’écaillement, à la corrosion et durent beaucoup plus longtemps que les gouttières de plastique. Elle sont disponibles dans une gamme de couleurs attrayantes pour s’agencer à tous les styles d’architecture. Enfoncez les clous dans les trous déja perforés de la gouttière, au travers de la douille, et clouez dans la frise. Six clous et douilles sont nécéssaires pour chaque longueur de 3m (10pi) de gouttière.

N’enfoncez pas complètement les clous afin de pouvoir les retirer et corriger la pente de

la gouttière au besoin.

Il faut obstruer les extrémités des gouttières avec un couvercle que l’on poinçonne en

place comme ceci.

Vous complèterez avec un joint de calfeutrant à l’intérieur pour en assurer l’étanchéité.

Au besoin, vous pouvez tailler une section de gouttière avec des ciseaux à métal comme

ceci.

Assemblez les différentes pièces au sol pour vous faciliter la tâche.

Calfeutrez entre chacune des sections de gouttière. Remarquez que les gouttières

s’emboîtent les unes dans les autres sans que vous aillez besoin de les couper.

Pour retirer un clou, utilisez deux marteaux de cette façon.

Avant de clouer définitivement la gouttière en place, faite un test avec de l’eau coloré afin

de vous assurer que l’eau s’écoulera bien vers le point le plus bas et ne restera pas

stagnante dans la gouttière.

Clouez les clous légèrement à angle pour empècher l’eau de s’infiltrer à l’arrière de la gouttière. Tournez les douilles afin que le joint soit vers le fond de la gouttière. L’installation des gouttières Primeau est très simple et ne requiert que très peu de pièces et d’accessoires. Cela vous permet d’opter pour un matériau de meilleur qualité et de bénéficier aussi d’un prix de revient plus économique. Taillez le rejeteau de cette façon pour faire un coin de 90 degrés. Emboitez les sections de rejeteaux les unes dans les autres comme ceci pour une meilleure finition.

Une autre technique d’installation des gouttières consiste à repérer le point le plus bas de la corniche et d’y fixer le connecteur de descente. Emboîtez ensuite les gouttières en commençant par le connecteur de descente. Afin que l’eau s’écoule vers la descente, appliquez une dénivéllation d’environ 5cm pour chaque 12,2m de gouttière. Environ un cm pour chaque section de gouttière. Installez le rejeteau Ho-Do. Utilisez-le sur un toit dont les bardeaux sont trop courts ou endommagés. Le rejeteau Ho- Do a été conçu pour s’ajuster parfaitement entre votre toit et les gouttières afin que l’eau s’écoule directement dans les gouttières. Il suffit de glisser le rejeteau Ho-Do sous les bardeaux. Clouez à intervalle de 1m. Selon la pente que vous comptez donner aux gouttières, utilisez les rejeteaux Ho-Do de 1ou 2 po. Il est très important de protéger la gouttière contre l’obstruction des détritus. Ceux-ci pourraient en effet contribuer à la formation de digues de glace sur l’avant-toit. Optez encore une fois pour un grillage de première qualité sans quoi vos efforts seront vains.

Le grillage pour feuilles Ho-Do Ultra efficace offre une qualité exceptionnelle et a été conçu pour être robuste et durable. Glissez le bord arrière en-dessous des bardeaux. Insérez la bordure en U sur le devant intérieur de la gouttière.

Installez maintenant les tuyaux Ho-Do. Les tuyaux Ho-Do peuvent être coupés au moyen d’une scie à métal ou de cisailles à métal. Assemblez au sol les morceaux du tuyau de descente. Utilisez les vis en acier inoxydable de Primeau. Poinçonnez de petits trous pour permettre de visser les sections de tuyaux ensembles. Vissez toujours les tuyaux dans leur partie supérieure afin d’éviter que l’eau ne s’écoule par les trous de vis.

Pour joindre le tuyau à la gouttière, fixez ensembles les coudes et l’entre-tuyau pour aller de la gouttière au mur de la maison. Ensuite, faites de même au sol pour aller du mur de la maison jusqu’à l’endroit où l’eau s’écoulera. Utilisez des pinces à bec long pour rabattre le bord des quatre coins des sections de tuyau de sorte à pouvoir facilement les joindre. Raccordez l’ensemble une fois complet dans le connecteur de descente et le fixer à l’aide d’une vis.

Tenir le tuyau contre le mur et le fixer au moyen d’un crochet ou d’une bande ornementale. Installez ensuite un crochet ou une bande ornementale à 15 cm de la base du tuyau. Il est très important d’aménager le terrain afin que l’eau qui s’écoule s’éloigne de la

fondation de la maison

Mettez une dalle ou une roche plate là où l’eau se déverse pour éviter qu’elle n’érode le

sol. Vous installerez finalement un coin de 90 degrés doté de la finition appropriée.

Et voilà ce qui complète la réféction complète du toit. Nous espérerons qu’après avoir visionné ce vidéo, vous serez prêt à entreprendre vous- même la réfection ou la pose de votre couverture en pleine confiance et obtenir un résultat professionnel et durable. Si par contre vous optez pour un entrepreneur nous espérons que ces informations vous aideront à choisir la meilleure soumission et à contrôler les travaux pour lesquels vous investirez probablement des sommes importantes. Bonne chance!

INTRODUCTION MESURES DE SÉCURITÉ LA POSE DES BARDEAUX PAR DESSUS L’ANCIENNE COUCHE ARRACHER LES BARDEAUX VENTILATION PROTECTION D’AVANT-TOIT PUITS DE LUMIERE SOUS-COUCHE LA POSE DES BARDEAUX D’ASPHALTE FAITIERES ET ARRETES LES VALLÉES RECOMMANDATIONS LES SOFFITES LES GOUTTIERES CONCLUSION

INTRODUCTION: La qualité d’un toit se reconnait non seulement aux matériaux utilisés, mais également aux soins que l’on a pris pour les poser. En effet, la plupart des problèmes reliés à la toiture sont causés par une mauvaise installation. Il est possible de croire que l’installation de bardeaux d’asphalte est relativement simple. Pourtant, toutes les composantes d’une toiture et leurs réactions à notre climat sévère sont assez complexes et peuvent entrainer des dommages très importants à votre maison. La toiture est le premier élément de votre maison et est très important. Nous verrons les principes de base qui assurent une bonne ventilation de l’entre-toit, absoluement essentielle à la bonne condition de la toiture. Ensuite, nous verrons en détail la réfection complète de la toiture comprenant entre autres, la réfection du support de couverture, l’application des membranes de protection en passant par l’ajout d’un puits de lumière. Bien entendu, la pose des bardeaux d’asphalte sera vue et expliquée en détails étape par étape. La pose de nouveaux évents de toit et la finition générale de la toiture sont présentées afin de vous permette d’avoir une vue d’ensemble complète et précise des travaux de réfection de la toiture.

Finalement, nous verrons l’installation des solins des soffites et des gouttières, d’autres éléments très importants qui influencent grandement la durée de vie de votre toiture. Toutes ces composantes du toit lorsque assemblées comme il se doit, formeront un système complet qui protègera votre maison de la pluie de la neige, de la glace et de la chaleur pour plusieurs années à venir.

MESURES DE SÉCURITÉ: Si vous faites les travaux de réfection vous-même, des mesures de sécurité s’imposent. Prenez la peine de louer des échafaudages ou une très bonne échelle pour accèder à la toiture. Ne jamais toucher aux fils éléctriques. Evitez tout contact avec ces derniers spécialement avec un objet de métal comme une échelle ou une antenne de télévision que vous devez enlever.

Il est primordial de bien s’attacher avant de commencer les travaux. Utilisez une ceinture de sécurité munie d’un mousqueton et attachée à une corde de nylon ou de polypropylène de 8 à 10 mm de diamètre. Attachez l’autre bout de la corde à un arbre ou à un endroit fixe, stable et très solide, de l’autre côté du toit. Un harnais professionnel demeure toutefois l’idéal.

Si vous travaillez avec une échelle, assurez-vous qu’elle dépasse le bas de la couverture d’au moins un mètre. Attachez le bas et le haut de l’échelle. Finalement, ne travaillez jamais sur un toit mouillé. Assurez-vous que personne ne se trouve en bas là où vous poursuivez les travaux et où des objets pourraient tombés. De préférence, travaillez toujours en compagnie d’une autre personne.

LA POSE DE BARDEAUX PAR-DESSUS L’ANCIENNE COUCHE: Il est possible de poser votre nouveau toit par-dessus les bardeaux de l’ancienne couverture. Non seulement la couche du dessous constituera un toit secondaire pour les nouveaux bardeaux, mais vous n’aurez pas à enlever les vieux bardeaux et à vous en débarrasser, avec les frais que ces opérations entraînent. Il est probable que, la prochaine fois que votre toit devra être remplacé, des techniques existeront pour réutiliser ces bardeaux plutôt que de les jeter.

Advenant qu’il soit possible de poser une deuxième couche de bardeaux par dessus la première, clouez tous les bardeaux qui sont ondulés ou relevés. Arrachez ou enfoncez tous les clous qui dépassent. Il faut absolument avoir une surface lisse et plane sans quoi, les déformations seront visibles au travers de la nouvelle couverture. Plusieurs conditions doivent-être remplies:

Tout d’abord, le support de la couverture doit être exempt de problème de retention d’humidité, de pourriture, ou autre comme de grands écarts entre les planches de support. Dans le cas contraire, il faudra retirer l’ancienne couverture afin de procéder aux réparations. Il est possible que le support de couverture ne soit pas assez solide pour supporter le poids d’une couche supplémentaire de bardeau. Vérifiez si la charpente du toit manifeste des signes de fléchissement au niveau du faîte ou des fermes.

ARRACHER LES BARDEAUX: Afin de rénover le support de couverture, vous devez arracher les anciens bardeaux. Pour enlever l’ancienne couverture de bardeaux, utilisez une pelle plate. Commencez aux bord du toit, par les arrêtes. Enfoncez la pelle sous les bardeaux et faites sauter les clous. Procédez ainsi jusqu’au faîte. Ensuite retirez une bande d’un mètre, le long des avant-toits ce qui vous permettra ensuite d’arracher les bardeaux du bas vers le haut. Arracher les bardeaux occasione des risques de chute importants. En effet, les vieux bardeaux lorsque arracher perdent de leur granules. Celles-ci avec les autres débris rendent la circulation sur le toit dangeureuse. Il est donc très important à cette étape d’observer toutes les règles de sécurité

Vous enleverez ensuite la couche de papier feutre ainsi que tous les clous à bardeaux restés ancrés dans le support de couverture. Celui-ci doit être parfaitement propre et en bonne condition. Profitez de cette étape pour effectuer une inspection rigoureuse de la condition du support de couverture. Vous devez remplacez toutes les parties du support qui sont pourries ou endommagées. Le support doit être fait d’une couche de contre-plaqué de qualité extérieur d’au moins 5/8 de pouce d’épaisseur. Vous devez utiliser un contre-plaqué qualité extérieur d’au moins 3/8 pouces d’épaisseur lorsque vous recouvrez un support de couverture en planches. Dans le cas présent, comme le support de couverture est fait de planches, il est essentiel de poser une couche de contre-plaqué qualité extérieur d’au moins 9mm (3/8 pouces) d’épaisseur sur les planches.

En effet, les planches avec le temps finissent par se contracter et ne sont plus bouvetées les unes dans les autres. L’écart qui se créer entre les planches devient également problématique. Installez les feuilles de contre-palqué sur les planches. Tirez des lignes avec un cordeau pour identifier l’emplacement des fermes de la toiture. Clouez ainsi les feuilles de contre- palqué directement sur les fermes. Si vous ne procédez pas immédiatement à la pose des bardeaux, protégez le support de couverture des intempéries en posant une couche de papier feutre asphalté.

VENTILATION:

Profitez de la réfection de la couverture pour corriger tout problème d’aération du toit. La ventilation du toit est primordiale. La garantie des bardeaux en dépend. En hiver, la circulation d’air permettra d’éviter l’accumulation d’air chargé d’humidité sous le support de la couverture, ce qui pourrait entraîner la formation de condensation et par la suite la pourriture des matériaux de la charpente. Aussi , en été, la ventilation du toit permettra d’éviter la surchauffe des bardeaux, le pustulage, la déformation, et le relèvement des pattes. La durée de vie des bardeaux en sera ainsi prolongée. Les exigences minimales consistent en percées non obstruées représentant 1/300 de la surface de plafond isolée pour les toits traditionnels et 1/150 pour les toits en pente douce ainsi que les toits au-dessus de plafonds cathédrales. Les trous d’aération doivent être répartis ainsi: 55% en aval du toit, (dans les soffites) pour l’entrée d’air, et 45% au faîte pour la sortie de l’air. Notez qu’un toit ne sera jamais trop ventilé. Cependant, il ne faut pas se contenter de percer des trous partout.

L’air chaud et humide dans le comble est parresseux et ne se déplace que vers le haut. Si un espace dans l’entretoit est moins bien ventilé et que l’air chaud et humide s’y emprisonne, cela est suffisant pour susciter des problèmes. C’est pourquoi il est essentiel de créer un courant d’air frais allant des soffites qui remonte vers la sortie dans la partie supérieure du toit. De cette façon, tout l’air chaud et chargé d’humidité se trouvant dans le comble est naturellement évacué vers le haut un peu comme un effet de cheminée.

Pour remédier à la situation, on peut utiliser des aérateurs de toit, d’avant-toit, de pignon, ou une combinaison de ces appareils, répartis uniformément sur chacun des versants. Ainsi, hiver comme été, ces ventilateurs permettront d’évacuer l’air chaud à l’extérieur

La surface nette d’aération non obstruée doit être calculée compte tenu des obstacles à la circulation de l’air, comme les moustiquaires, les grillages etc. Il est très important d’avoir un espace d’au moins 8 cm entre l’isolant des combles et le support de couverture pour que l’air passe librement. Il est fortement recommandé d’installer des déflecteurs en carton ou en isolant rigide entre les fermes aux avant-toits pour assurer le passage de l’air frais.

PROTECTION D’AVANT-TOIT: Une fois la ventilation terminée, posez un larmier en acier galvanisé le long des avant- toits, directement au support de couverture. Clouez le larmier à tous les 20, cm. Le larmier comme son nom l’indique servira à laisser l’eau de la toiture s’égoutter dans les gouttières. Son rôle est très important. Comme nous le verrons plus tard, un larmier mal installé lors de la pose des gouttières, peut faire pourrir la corniche.

Maintenant, il faut protéger les avant-toits. Notre climat oblige la pose de membrane auto-collante afin de protéger les toits contre les digues de glace, la pluie poussée par le vent et autres menaces.

Les digues de glace sont formées par la neige qui fond et regèle continuellement sous l’action de la chaleur qui s’échappe de la maison, ou encore par la névasse qui remonte des gouttières. L’eau coule sous la neige et gèle au contact du soffite non chauffé, créant la digue de glace. Losque cela se produit, l’eau peut être forcée sous les bardeaux et dans le comble, causant des dommages aux plafonds, aux murs, à l’isolant, aux gouttières, à l’avant-toit et finalement aux pièces intérieures de la maison.

La membrane auto-collante constitue une bonne protection contre les digues de glace. Il faudra en plus comme nous le verrons plus tard dans ce vidéo s’assurer que le bord extérieur des gouttières soit plus bas que le prolongement de la pente du toit, afin que la neige et la glace puissent glisser facilement en bas. Il faudra également s’assurer que les gouttières sont adéquatement protégées contre l’accumulation de détritus Posez la membrane horizontalement sur l’avant-toit et en remontant sur le toit jusqu’à au moins 30 cm au delà de la face intérieure du mur de la maison. Là où le climat est rigoureux, on recommande de prolonger la protection de l’avant-toit jusqu’à un mètre au delà du mur intérieur. Faites chevaucher les raccords sur au moins 15cm. S’il faut plus d’une largeur, faire chevaucher le deuxième rang au moins 7,5cm par dessus le premier. Posez une membrane sur les bords de la toiture ainsi que dans les noues, les arrêtes et les faîtes. Collez d’abord une bande de 10 cm puis déroulez la membrane en enroullant la pellicule protectrice avec un manchon de carton ou un manche à balai. Utilisez un petit rouleau afin de bien faire adhérer la membrane au support de couverture. Ces membranes conviennent aussi à la protection d’endroits vulnérables comme les puits de lumière, les évents, les colonnes de plomberie et les cheminées.

PUITS DE LUMIERE:

L’ajout d’un puits de lumière dans votre maison apportera une quantité étonnante de

lumière naturelle. De plus, si vous installez plusieurs puits côte à côte, ils deviendront un

élément architectural central de la pièce et même de votre maison.

Un puits de lumière peut être installé dans n’importe quel pièce de la maison. Il sera

particulièrement apprécié dans la cuisine où la lumière est de mise ou, dans la salle de

bain. Un autre endroit privilégié est au-dessus d’un escalier car la lumière est projetée sur

deux étages.

Pour l’ajout d’un puits de lumière, déterminez d’abord le centre du puits sur le plafond et

plantez un clou. Dans l’entretoit, repérez le clou en question. A l’aide d’un fil à plomb,

reportez le centre du puits sur le toit. Plantez un clou à cet endroit. Maintenant,

tracez les contours du puits de lumière et plantez un clou à chaque coin à travers la

toiture.

Il est préférable de déplacer l’emplacement du puits de lumière si celui-ci ne correspond

pas aux fermes du toit et aux solives du plafond plutot que d’être obligé d’effectuer

d’importants travaux de charpente.

Advenant que vous devez absoluement couper des solives pour installer le puits de

lumière, il faudra les doubler puis les supporter avec une double solive perpendiculaire.

Ne coupez jamais plus de deux solives sans demander l’avis d’un ingénieur.

Une fois que vous avez determiné l’emplacement final du puits de lumière sur le toit,

reportez celui-ci sur le plafond à l’aide d’un niveau. Tracez une ouverture plus grande

dans le plafond afin d’évaser le tunnel et de laisser pénétrer d’avantage de lumière dans la

pièce. Notez qu’un tunnel évasé réduit les risques de condensation.

Plantez un clou à travers le plafond dans chacun des coins de l’ouverture projetée.

De retour dans la pièce, joignez les quatre coins de l’ouverture avec un cordeau.

Avant de découper le plafond, nous vous suggérons de suspendre une péllicule de

polyéthylène autour de l’ouverture afin de limiter les dégats occasionnés par la poussière

et la chute de l’isolants en vrac.

Une fois le placoplatre retiré, vous pouvez couper les solives. Coupez celles-ci 7,5cm à

l’intérieur de l’ouverture pour laisser suffisament de place pour l’installation d’un cadre.

Cela vous permettra d’installer deux linteaux de façon perpendiculaire aux solives du

plafond et deux linteaux parrallèles pour former un double cadre.

Sur le toit, tracez les lignes entre les clous puis découpez l’ouverture. Si vous ne procédez

pas à la refection de la toiture, découpez d’abord les bardeaux en ajustant la profondeur

de la lame. Il est préférable de découper les bardeaux environ 10cm à l’extérieur des

lignes tracées pour prévoir l’installation ultérieure des solins.

Découpez maintenant les fermes du toit qui traversent l’ouverture 7,5cm à l’intérieur du

support de couverture. Cela vous permettra d’installer deux linteaux de façon

perpendiculaire aux fermes de toit en bas de l’ouverture puis deux linteaux en haut.

Doublez les fermes de toit de chaque côté du puits de lumière

Coupez à angle et fixez un montant de 2/4 reliant chacun des coins des cadres.

A l’intérieur du puits, installez des parois de contre-plaqué de ½ po d’épaisseur sur

lequelles seront fixés les panneaux d’isolant rigide et de placo-plâtre.

Nous avons choisi un puits de lumière ouvrant de modèle VS de Velux. Ce type de puits

assure une bonne ventilation et favorise le maintient d’un taux d’humidité adéquat parce

qu’il permet d’évacuer l’air chaud et humide. Il s’agit sans contredit d’un avantage

important pour les cuisines, les salles de bain, les salles de lavage et les piscines

intérieures.

Lorsqu’ils sont installés hors de porté, les puits de lumière ouvrants peuvent aisément être

ouverts ou fermés à l’aide d’une tige de réglage ou d’une commande éléctrique Velux.

Les puits de lumière ouvrants de Velux offrent un choix de vitrage isolant: verre trempé

clair, verre à faible émissivité injecté d’argon et laminé ConfortPlus pour un rendement

énergétique et une étanchéité maximum dans tous les climats.

Utilisez des bandes de membrane de protection pour assurer l’étanchéité du puits de

lumière.

Enlevez sur une surface de 10 cm la feuille de protection. Collez la première bande en

place à la base du puits de lumière. Ensuite, appliquez les bande de membrane sur chacun

des côtés.

SOUS-COUCHE: Posez ensuite une sous-couche de feutre saturé d’asphalte. Même lorsqu’elle est facultative, nous conseillons fortement la pose d’une sous-couche comme protection supplémentaire contre la pluie poussée par le vent. Le feutre saturé d’asphalte protègera les bardeaux de la résine libérée par le bois du support de couverture. Clouez temporairement un morceau de contre-plaqué sur la membrane de protection afin de pouvoir circuler en toute sécurité. La sous-couche doit couvrir tout le support de couverture. Le premier rang de la sous- couche doit chevaucher sur au moins 10 cm la membrane d’étanchéité auto adhésive. Notez que le feutre saturé d’asphalte doit être utilisé sous les bardeaux d’asphalte dont l’armature est en fibre de verre, puisque c’est un impératif pour obtenir une résistance au feu de classe A. Clouez la sous-couche suffisamment pour maintenir les lès en place jusqu’à la pose des bardeaux. Les rangs successifs de sous-couche doivent se chevauchés sur 5cm. Faire chevaucher les raccords d’extremité sur 10 cm et sur 15cm de part et d’autre des arrêtes et des faîtes ainsi que dans les noues. Vous poserez ensuite les larmiers par dessus la sous couche aux rives du toit.

LA POSE DES BARDEAUX D’ASPHALTE: Vous êtes maintenant prês pour la pose des bardeaux. Le choix des bardeaux dépend d’une part de la pente du toit. Vous pouvez calculer la pente de votre toit avec un guide comme celui-ci. La pente d’un toit est douce lorsqu’elle est de 2 à 4 po par pied. Pour une pente douce, il faudra s’informer sur les matériaux appropriés à utiliser ainsi que sur les techniques de pose adéquates. Les bardeaux d’asphalte sont commercialisés dans un large éventail de formes, de tailles, de poids, de fentes, de coloris et de mécanismes emboîtants. Ils ont tous la même composition de base. a) Le feutre est en fibres cellulosiques sélectionnées, de grande qualité, donnant une armature très résistante. Des fibres de bois vierges, du carton ondulé recyclé et des papiers sélectionnés entrent dans sa composition.

b) L’asphalte sert à saturer et à enduire les deux faces du feutre, pour donner au bardeau ses propriétés imperméabilisantes. Les bardeaux plus lourds ont, en général, davantage d’enduit d’asphalte sur la face du dessus.

c)Des granules minéraux en céramique, ignifuges sont soigneusement incrustés dans l’enduit supérieur d’asphalte. Ces granules sont colorés et mélangés pour réaliser les diverses nuances de coloris.

d) Sur les bardeaux autocollants, la bande adhésive procure l’adhérence lorsqu’elle est activée par la chaleur du soleil.

Il existe aussi des bardeaux à base de fibre de verre, mais ils ne constituent qu’une petite partie du marché canadien des bardeaux, et leur mode de pose est différent, en dehors du sujet de cette vidéocassette, qui ne traite que des bardeaux à base de feutre organique.

EMCO matériaux de construction et IKO, les deux plus importants leaders manufacturiers de bardeaux d’asphalte au Canada offrent une gamme étendue de bardeaux de grande qualité qui saura repondre à vos besoins.

Vous pourrez choisir les bardeaux Chateau ultra ombrage, un bardeau original, fiable, d’une construction très solide à double épaisseur garanti 30 ans. Les bardeaux Eclipse avec des couches supperposées et un grain robuste ont le cachet et le relief des bardeaux de cèdre. Leur construction stratifiée leur donne une durabilité et une longévité exceptionnelles. Les bardeaux Mirage sont des bardeaux révolutionnaires, en relief, qui présente un contraste frappant. Les bardeaux Mirage sont accompagnés d’une garantie de 25 ans. Les bardeaux Renaissance XL sont des bardeaux de fibre organique qui procurent un effet dimentionnel et un relief dynamique comme un bardeau laminé mais à un prix plus économique. Les bardeaux Tradition et Crown 30 offrent quant à eux un rendement et un rapport qualité/prix incomparables dans les modèles à trois pattes.

Les bardeaux Tradition représentent en outre une solution plus avantageuse que les bardeaux de spécialité pour les toits en pente douce, car il sont plus faciles à poser et plus attrayants. Les bardeaux Skyline 25 donnent un effet de texture unique tout en procurant une protection double exceptionnelle. Les bardeaux Roofmaster , rayonnent la chaleur et offrent un style rustique unique. Ils sont mis en valeur par des mélanges de tons de la nature et des bois tels que le Cuivré inspirant cet authentique impression de vie à la campagne. Finalement les bardeaux Royal Victorian sont des bardeaux rafinés et élégants avec des extrémités arrondies qui accentuent l’effet de profondeur. Il est à noter que les bardeaux Rempart BP de Emco ou Aristocrate de IKO peuvent être utilisés sur des toits dont la pente est de 2 à 4 pouces par pied. Le mode de pose est le même que pour les toits de pente normale, à quelques exceptions près: Il faudra augmenter la protection des avant-toits en remontant sur le toit jusqu’à au moins 61cm au-delà de la projection de la face interne du mur de la maison et utiliser une double sous-couche. Encore une fois, vous devez vous renseigner sur les différentes applications spécifiques à suivre en présence d’un toit à pente douce.

Ne laissez pas les bardeaux au soleil ou exposés au froid intense, surtout avant de les plier ou de les couper.

Répartissez les paquets de bardeaux sur toute la couverture. Il peut être dangeureux de les empiler tous à la même place à moins de confectionner une plateforme installée sur le faîte de la toiture.

Commencez par poser le rang de départ qui consiste en un premier rang de bardeaux dont vous aurez couper les pattes. Le rang de départ doit dépasser l’avant toit de 6mm. Juxtaposez les bardeaux sans les tasser. Utilisez des clous galvanisés de calibre 10 à 12, à tête de 9mm pour tous les modèles de bardeaux. Les clous doivent être assez longs pour tout juste traverser le contre-plaqué. Les clous seront plus longs lorsque l’on pose la couche de bardeaux par-dessus l’ancienne couche. Enfoncez les clous juste au-dessus de la bande de colle jusqu’à ce que la tête affleure la surface. Installez ensuite le premier rang de bardeaux par dessus le rang de départ. Les bardeaux BP et IKO ont une bande de colle thermodurcissable activée par la chaleur du soleil. Les bardeaux posés par temps froid ne se colleront pas d’eux-même. Il faudra les coller à la main. Ne pas enlever la bande de cellophane au dos des bardeaux. Son but est d’empêcher les bardeaux de coller entre eux dans les paquets. Elle n’affecte en rien la pose ni l’efficacité du produit.

Avant de poser les rangs subséquents de bardeaux, tracez des lignes horizontales au cordeau le long du toit, qui correspondront à chaque rangée de bardeaux. Vous pouvez installer les bardeaux en vous déplacant d’une extremité à l’autre du toit ou de bas en haut en vous rappellant toutefois de décaler les bardeaux à chaque rang.

Installez les bardeaux jusqu’à la base du puits de lumière puis installer le solin prévu pour cet endroit. Installez les bardeaux d’asphalte de chaque côtés en alternant avec un solin pour chacun des rangs. Collez les bardeaux sur les côtés du puits de lumière.

Appliquez une dernière bande de membrane en haut du puits de lumière par dessus le solin et poursuivez l’installation des bardeaux d’asphalte.

N’oubliez pas de tirez les lignes au cordeau pour vous assurez d’une installation parfaite. Vous pouvez également tirer des lignes de référence verticales pour faciliter le décalage des bardeaux à chaque rang.

Collez également les bardeaux qui recouvrent les côtés des ventilateurs ainsi que toutes les parties des bardeaux qui recouvrent les solins. Taillez les bardeaux en utlisant une lame et en les coupant sur la face verso, non granulée. Confectionnez une petite plateforme de contre-plaqué qui épouse la pente du toit spécialement pour tailler les bardeaux. Posez les bardeaux jusqu’au faîte ou au mur de la maison selon le cas. Vous pouvez utiliser une lame crochet pour tailler les bardeaux d’un seul trait. Utilisez également la lame crochet pour tailler l’excédent de bardeaux aux arrètes de la toiture.

FAITIERES ET ARRETES: Pour la faîtière et les arrêtes, taillez des bardeaux en trois parties égales. Vous pouvez tirez une ligne au cordeau pour vous assurer d’une arrête ou d’un faîte bien aligné.

Pour arracher un clou en abîmant le moins possible le bardeaux, utilisez deux marteaux comme ceci.

Pliez la faîtière en son centre pour avoir des parties égales de pureau granulé de part et d’autres du faîte ou de l’arrête. Partez du bas d’une arrête ou de l’extrémité du faîte opposée aux vents dominants et posez les faîtières en les faisant chevaucher de façon à avoir un pureau d’environ 14cm. Clouez la faîtière avec un clou de chaque côté à 15 cm du bas du pureau et à 2,5cm de chaque flanc. Il ne restera plus qu’a installer les solins métaliques là où cela est nécéssaire.

LES VALLÉES: Pour les vallées, installez un métal non corrosif expressément conçu pour cette application. Assurez-vous qu’il soit bien adapté à l’angle de la vallée. Remarquez qu’une membrane d’étanchéité auto-adhésive a déja été installée dans la vallée. Celle-ci procurera une protection optimale et éliminera les risques de condensation. Clouez la pièce de métal en place avec quelques clous sur la membrane. Installez les bardeaux sur un premier versant d’abord. Vous pouvez couper en biais le coin supérieur du dernier bardeau de chaque rang comme ceci pour faciliter l’écoulement de l’eau. Complètez l’installation des bardeaux sur le premier versant avant de commencez l’installation des bardeaux sur le second.

Ne clouez pas les bardeaux dans la vallée. Utilisez plutot de la colle pour fixer les bardeaux comme ceci.

RECOMMANDATIONS: Finalement, avant d’entreprendre les travaux de réféction de votre toiture vous aurez pris soin de vérifier les codes de batiments qui s’appliquent dans votre région. Le choix des matériaux ainsi que les techniques d’installation peuvent variés d’un endroit à l’autre. Si vous retenez les services d’un couvreur, choisissez un professionnel experimenté avec de solides références. Il doit avoir un permis en vigueur et une assurance responsabilité d’au moins un million de dollars. Le couvreur devrait effectuer une inspection complète et exhaustive de la toiture sans frais et sans obligation de votre part. Il devrait vous fournir et vous expliquer en detail une garantie écrite couvrant les matériaux et la main d’oeuvre. Finalement, le bon couvreur respectera tous les codes de batiments et les règlements municipaux en plus d’utiliser exclusivement des produits de grande qualité. Pour de plus amples renseignements sur la toiture, consultez le site Internet www.casma.ca LES SOFFITES: Avant d’installer les gouttières, il faudra installer les soffites si ceux-ci ne sont pas déja installés. Mesurez la profondeur de la corniche. Taillez partiellement la moulure en J de la même longeur et repliez -la pour faire un coin de 90 degrés.

Clouez la moulure en J dans le coin formé par le surplomb et le mur. Utilisez les clous Primair. Mesurez la distance entre la partie inférieure de la moulure en J et la planche de fascia; soustrayez 6mm afin d’avoir un jeu avec la profondeur du surplomb. Coupez ensuite les pièces de soffite.

Les soffites Primair vous procurent une protection accrue et une meilleure aération de votre grenier. Ils sont fiables et robustes. Ils résistent mieux à la déformation et aux chocs que tout autre soffite de métal. Ils ne gauchissent pas, ne s’affaissent pas et n’ont pas tendance à former des dépots de poussière et de saleté comme ceux de plastique. Les soffites Primair sont fabriqués avec du métal de la meilleure qualité recouvert d’aluminium et de zinc appellé acier galvalume. Enduits d’une peinture de silicone polyester modifié, les soffites Primair résistent aux taches, à l’écaillement, à la corrosion et durent beaucoup plus longtemps que ceux de plastique et d’aluminium. Les soffites Primair peuvent être également couper avec une scie ronde dotée d’une lame à métal. Vous pourrez ainsi couper plusieurs longueurs à la fois.

Insérez un premier morceaux de soffite Primair dans la moulure en J. Clouez-le dans la partie inférieure de la planche de fascia. Commencez toujours à une extrémité de la maison. Le premier panneau doit être installé de façon à ce que le bout d’emboîtement- clouage soit prêt à recevoir le panneau suivant.

Insérez le rebord supérieur du fascia soit sous le bord de toit ou dans la moulure du seuil, et clouez le fascia entre les rainures du soffite dans la planche du fascia. N’enfoncez pas les clous trop profondément; lorsque la tête du marteau est en contact avec le matériau, cela suffit. Enfoncez toujours les clous bien droits et égaux afin que le fascia ne gondole pas . Utilisez les clous pré-finis Primair.

Installez à présent un rejeteau ou larmier primeau. L’absence de larmier ou rejeteau peut faire pourrir la corniche de votre maison car l’eau s’écoulera en arrière de la gouttière contre le facia. Le rejeteau doit être de la bonne dimension et avoir l’angle approprié pour épouser parfaitement la pente du toit. Clouez le rejeteau dans le toit sous les bardeaux.

Alternez l’installation de la moulure en J, des soffites, du facia et du rejeteau pour éviter de déplacer votre échelle ou échaffaudage sans arrêt d’un côté à l’autre de la maison.

Pour un coin de 90 degrés, continuez l’installation de la moulure en J et du soffite jusqu’au facia opposé. Recommencez avec une moulure en J de l’autre côté de la même façon que vous avez débuté l’installation.

LES GOUTTIERES:

Vous êtes maintenant prêt à installer les gouttières. Voiçi la première technique d’installaton des gouttières. Il faut d’abord repèrer le point le plus haut de la corniche. Ensuite, vous pouvez tracer une ligne au cordeau qui respecte une pente de 2 pouces pour 40 pieds. Vous pouvez vérifier la pente avec un niveau de ligne comme celui-ci. Calfeutrez l’intérieur de la gouttière afin d’installer un coin de 90 degrés destiné au coin le plus élevé de la corniche.

Il est nécéssaire de calfeutrer également le joint à l’intérieur d’un coin de 90 degrés. Les gouttières empêchent l’eau du toit de couler le long des murs de la maison. Autrement, les matériaux à la longue pourraient se déteriorer et pourrir. Aussi, les gouttières repoussent l’eau de la toiture à l’écart des fondations de la maison prévenant ainsi des infiltrations d’eau au sous-sol et des problèmes reliés au gel. Finalement, les gouttières bien installées sous la ligne de glissement de la toiture permettront à la neige de tomber normalement l’hiver et éviteront l’accumulation de digues de glace sur les avant-toits. Pour toutes ces raisons, il est recommandé d’installer des gouttières de qualité supérieure

Les gouttières de qualité supérieure ho-do de Primeau ne se comparent à nulle autre. L’arrière des gouttières est plus haut que le devant afin d’éviter que l’eau, en débordant ne s’infiltre à l’arrière et ne fasse pourrir la corniche, les chevrons et les soffites. Les gouttières ho-do ont une belle apparence et sont d’une robustesse exceptionnelle. Elles sont assez solides pour que l’on puisse y appuyer une échelle. En effet, les gouttières ho- do sont fabriquées avec du métal de la meilleure qualité recouvert d’aluminium et de zinc appellé acier galvalume. Enduites d’un polyester de silicone modifié, les gouttières ho-do résistent aux taches, à l’écaillement, à la corrosion et durent beaucoup plus longtemps que les gouttières de plastique. Elle sont disponibles dans une gamme de couleurs attrayantes pour s’agencer à tous les styles d’architecture. Enfoncez les clous dans les trous déja perforés de la gouttière, au travers de la douille, et clouez dans la frise. Six clous et douilles sont nécéssaires pour chaque longueur de 3m (10pi) de gouttière.

N’enfoncez pas complètement les clous afin de pouvoir les retirer et corriger la pente de

la gouttière au besoin.

Il faut obstruer les extrémités des gouttières avec un couvercle que l’on poinçonne en

place.

Vous complèterez avec un joint de calfeutrant à l’intérieur pour en assurer l’étanchéité.

Au besoin, vous pouvez tailler une section de gouttière avec des ciseaux à métal comme

ceci.

Assemblez les différentes pièces au sol pour vous faciliter la tâche.

Calfeutrez entre chacune des sections de gouttière. Remarquez que les gouttières

s’emboîtent les unes dans les autres sans que vous aillez besoin de les couper.

Pour retirer un clou, utilisez deux marteaux de cette façon.

Avant de clouer définitivement la gouttière en place, faite un test avec de l’eau coloré afin

de vous assurer que l’eau s’écoulera bien vers le point le plus bas et ne restera pas

stagnante dans la gouttière.

Clouez les clous légèrement à angle pour empècher l’eau de s’infiltrer à l’arrière de la gouttière. Tournez les douilles afin que le joint soit vers le fond de la gouttière. L’installation des gouttières Primeau est très simple et ne requiert que très peu de pièces et d’accessoires. Cela vous permet d’opter pour un matériau de meilleur qualité et de bénéficier aussi d’un prix de revient plus économique. Taillez le rejeteau de cette façon pour faire un coin de 90 degrés. Emboitez les sections de rejeteaux les unes dans les autres pour une meilleure finition.

Une autre technique d’installation des gouttières consiste à repérer le point le plus bas de la corniche et d’y fixer le connecteur de descente. Emboîtez ensuite les gouttières en commençant par le connecteur de descente. Afin que l’eau s’écoule vers la descente, appliquez une dénivéllation d’environ 5cm pour chaque 12,2m de gouttière. Environ un cm pour chaque section de gouttière. Installez le rejeteau Ho-Do. Utilisez-le sur un toit dont les bardeaux sont trop courts ou endommagés. Le rejeteau Ho- Do a été conçu pour s’ajuster parfaitement entre votre toit et les gouttières afin que l’eau s’écoule directement dans les gouttières. Il suffit de glisser le rejeteau Ho-Do sous les bardeaux. Clouez à intervalle de 1m. Selon la pente que vous comptez donner aux gouttières, utilisez les rejeteaux Ho-Do de 1ou 2 po. Il est très important de protéger la gouttière contre l’obstruction des détritus. Ceux-ci pourraient en effet contribuer à la formation de digues de glace sur l’avant-toit. Optez encore une fois pour un grillage de première qualité sans quoi vos efforts seront vains.

Le grillage pour feuilles Ho-Do Ultra efficace offre une qualité exceptionnelle et a été conçu pour être robuste et durable. Glissez le bord arrière en-dessous des bardeaux. Insérez la bordure en U sur le devant intérieur de la gouttière.

Installez maintenant les tuyaux Ho-Do. Les tuyaux Ho-Do peuvent être coupés au moyen d’une scie à métal ou de cisailles à métal. Assemblez au sol les morceaux du tuyau de descente. Utilisez les vis en acier inoxydable de Primeau. Poinçonnez de petits trous pour permettre de visser les sections de tuyaux ensembles. Vissez toujours les tuyaux dans leur partie supérieure afin d’éviter que l’eau ne s’écoule par les trous de vis.

Pour joindre le tuyau à la gouttière, fixez ensembles les coudes et l’entre-tuyau pour aller de la gouttière au mur de la maison. Ensuite, faites de même au sol pour aller du mur de la maison jusqu’à l’endroit où l’eau s’écoulera. Utilisez des pinces à bec long pour rabattre le bord des quatre coins des sections de tuyau de sorte à pouvoir facilement les joindre. Raccordez l’ensemble une fois complet dans le connecteur de descente et le fixer à l’aide d’une vis.

Tenir le tuyau contre le mur et le fixer au moyen d’un crochet ou d’une bande ornementale. Installez ensuite un crochet ou une bande ornementale à 15 cm de la base du tuyau. Il est très important d’aménager le terrain afin que l’eau qui s’écoule s’éloigne de la

fondation de la maison

Mettez une dalle ou une roche plate là où l’eau se déverse pour éviter qu’elle n’érode le

sol. Vous installerez finalement un coin de 90 degrés doté de la finition appropriée.

CONCLUSION: Et voilà ce qui complète la réféction complète du toit. Nous espérerons qu’après avoir visionné ce vidéo, vous serez prêt à entreprendre vous- même la réfection ou la pose de votre couverture en pleine confiance et obtenir un résultat professionnel et durable. Si par contre vous optez pour un entrepreneur nous espérons que ces informations vous aideront à choisir la meilleure soumission et à contrôler les travaux pour lesquels vous investirez probablement des sommes importantes. Bonne chance!